Top articles

  • anthropoésie

    26 août 2009 ( #Poésia )

    Qu'il est long, qu'il est obscure et qu'il est indéchiffrable le chemin de la poésie. Serpentant entre rêve, idée et parole, il est fait de mots écrits à demi-effacé des ainés. C'est aussi un chemin qui surgit sous nos pieds aux détours des situations...

  • Souvenir d'enfance

    16 novembre 2009 ( #Poésia )

    Verbe en feu. je dirai ce que fut mon enfance On dénichait la lune rouge au fond des bois. Je me souviens de ruisseaux et d'oiseaux aux abois de rêves de guerre et d'aventure jusqu'à la démence. Il y a eu les heures creuses de l'école pluvieuse du cancre...

  • Babel XXIII - théâtre -

    19 septembre 2009 ( #Babel - brouillons- )

    (voir Babel VIII) Un homme ( x )sur scène, il tourne en rond. D'un pas vif et énervé. Au sol, un deuxième homme ( y ) semble dormir. Un troisième homme rentre ( z ), les regardes puis s'assoit sur une pierre, prêt de celui qui dort. Le premier homme marmone...

  • Etudes sur le Jovial XV - principe-

    08 septembre 2010 ( #Etudes sur le Jovial )

    Essayons de définir encore un peu plus le Jovial, et plus précisément la définition ontologique du Jovial. Nous verrons son aspect esthétique plus tard. Par moment, et pour tout les hommes, il existe des instants où le réel nous semble plus net, où il...

  • Etudes sur le Jovial XVI - esthétique -

    08 septembre 2010 ( #Etudes sur le Jovial )

    Je ne pense pas que les choses puissent se définir de façon simple et objective. Le réel ne possède pas une seule facette, une seule couleur. Or notre esprit peut nous permettre de "lire" plusieurs facettes de ce réel, il faut donc que nos définitions...

  • Babel XXV - théâtre -

    17 septembre 2010 ( #Babel - brouillons- )

    (voir les anciennes esquisses de théâtre sur Babel) Deux hommes transportent avec difficuté une énorme pierre d'un côté à l'autre de la scène, puis la pose sur deux autres pierres verticales. Il s'arrête pour s'asseoir d'un côté chacun de cette pierre...

  • anthropoésie II

    23 septembre 2010 ( #Poésia )

    La poésie peut être considéré comme le mouvement incessant de construction et de destruction du langage. Semblable à la philosophie pour la pensée humaine. Tout les deux, philosophie et poésie , effectuent le mouvement de retour à l'intérieur, au coeur...

  • Rêverie du cirque du Soleil

    27 septembre 2010 ( #fictions d'essai )

    J’ai rêvé d’une étrange tribu. C’était dans un désert fait de sable et de nuages rouges, seul le ciel était d’un bleu trop clair, trop cruel. Au loin se promenait un troupeau d’éléphants aux pattes longues et minces, un peu comme ceux qui errent dans...

  • Chansons grises XVI - le pont de Montréal -

    05 octobre 2010 ( #Chansons grises )

    C'est un pont de poutrelles de métal obstiné et de crissement, de mémoire rouillée. Il s'est jeté au dessus du temps vague et de l'oubli bleu-gris, des chansons murmurées. Comme pour ne pas disparaître dans les brumes d'un peut-être futur, ou arracher...

  • Exil VII

    08 octobre 2010 ( #Exil )

    Le plus dur au final de l'exil n'est pas le fait de partir et de demeurer quelque part. L'exil n'est pas la mort, peut-être cela est-il pire. Car une fois que l'on se sent un étranger dans un pays que l'on ne connait pas, on peut toujours tenter de se...

  • Baal - tentative absurde de définition -

    19 octobre 2010 ( #Objectivité narcissique )

    En quête de dianoïa Je t’invoque, ô mon daemon Qui est Baal? Né de l’horizon bleu de mes yeux, il est mon sosie ténébreux. Il porte mon nom, et me parle comme à contre-jour, soupçonnant, devinant. Et je me fais son écho. Son rire efface le désert du ciel,...

  • Les idées vertes sans couleurs dorment furieusement

    24 octobre 2010 ( #Objectivité narcissique )

    Les idées vertes sans couleurs dorment furieusement. Ah que je me plais à faire connaître un nombre utile aux Anges ! Les vertes idées sans couleurs dorment furieusement. Ah que je me plais à faire connaître un nombre utile aux Anges ! Furieusement les...

  • Jazz

    26 octobre 2010 ( #Poésia )

    Le monde à ses débuts s'appelait Jazz. Et le hasard était une boîte à musique, quand l'Afrique faisait vibrer les Amériques. La nuit toutes les femmes étaient noires. (Certaines rayonnaient comme des soleils) Et nous nous brûlions à tous les artifices,...

  • Vieux vers de vieux amis

    03 novembre 2010 ( #Etudes sur le Jovial )

    Homme triste qui regarde au loin les ruisseaux paisible et froids Les plaines viticoles et les fluviatiles contrées Homme triste qui se languit devant les forêts profuses et mordorées Homme triste tu n'existes pas ! Homme mélancolique qui contemple en...

  • Trotsky

    08 novembre 2010 ( #Chansons grises )

    Et pourtant, chaque fois que la nuit, sur une route de Russie, un cheval de paysan fait un écart, effrayé par les phares aveuglants d'une automobile, cet épisode reflète le conflit de deux cultures. Ô mon vieux Léon, mon vieux Trotsky, Dans le fond, tu...

  • anthropoésie III

    16 novembre 2010 ( #Poésia )

    Notre langage ressemble à une ville ancienne. Y avait-il un plan initial? En tout cas il y a un centre, le centre-ville. Elle a évolué sans plan précis, au gré des changements, par ajouts et remplassements successifs. Ainsi un peux partout, le vieux cotoie...

  • Au cirque de la lune

    06 janvier 2011 ( #Chansons grises )

    Dans le nouveau cirque de la lune. On m'en avait parlé! J'ai hésité entre deux chapeaux, et puis une comète égarée avait fini sa course ici, alors. Parapluie de nuit, cigarette dans la tête, et la mélodie bien sûr. Je suis allé voir de bien de beaux et...

  • Un avant goût de déjà-vu?

    07 janvier 2011 ( #Objectivité narcissique )

    Parfois, et seulement à certaines secondes imperceptibles à l'oeil étranger à ce genre de chose, je, nous éprouvons ce sentiment étrange, celui de s'effacer lentement dans l'espace troublé par son mouvement...et sans métaphysique, nous nous effaçons de...

  • Exil IX - Photos colorée de joyeux souvenirs

    31 janvier 2011 ( #Exil )

    Je me crois protégé. Je bâtie mes illusions protectrices, trace les frontières de mon monde et décide des caps de mon horizon et de mon avenir. Je rature les mots tristes. Je parle par la bouche du « On ». Je rédige proprement, en soignant les phrases....

  • On sait bien que tout ça c'est du guignol

    04 février 2011 ( #Objectivité narcissique )

    On sait bien que tout ça c'est du guignol suspendu au crochet du boucher alors ne traînons pas qu'on en rigole de cette mascarade empaquetée que nous livre la bonne société le reste n'est qu'affaire de branquignoles y a toujours eu les uns et puis les...

  • Les nouveaux enfants-soldats

    07 février 2011 ( #fictions d'essai )

    Les nouveaux enfants-soldats « D’où partez-vous ? Ou voulez-vous en venir ? Qu’est-ce qui vous autorise à estimer que vous en avez terminé ? » Wittgenstein En quête de prôtai archai kai aitiai [1] Pourquoi écrivons-nous? Ecrire car nous sommes touchés...

  • Au cri des manticores beuglent la métaphore

    02 décembre 2011 ( #Le livre des Satyres )

    Il existe de grands bois que l'on ne traverse pas. De grands soleils que l'on n'ose pas. Pourquoi? Dame de cœur sur valet de pique, et l'on récite sur tout un hémisphère: «carte blanche, c'est la victoire de l'abstention ». (Au cri des manticores, beuglent...

  • Rencontre avec le diable

    02 décembre 2011 ( #fictions d'essai )

    Il faisait beau. Les rayons du soleil virevoltaient entre les branches des arbres tels des papillons de l'automne. Les feuilles n'en finissaient pas de tomber dans un léger bruit qui rappelait celui d'une douce pluie d'été. Il avait fallu reculer sa chaise,...

  • Ton mystère

    03 décembre 2011 ( #Poésia )

    Les dieux parlent le soir à leurs sirènes. Face à eux, par hasard je me révolte et crie « Je serai le seul héros de son histoire ». Je flotte et vogue dans un fleuve illuminé pour respirer ton absence à tout mes détours, Faire du sens à rebours de tes...

  • Discussion avec un homme inconnu, ivre, philosophe, et moderne

    27 mai 2009 ( #Etudes sur le Jovial )

    « Morale » ! « Morale » ? Vous n’avez que ce mot à la bouche ! Etes-vous des sourds aveugles ou des bourgeois endormis du XIXème siècle ? Mais je m’emporte…excusez-moi…Il faut que je m’explique, tout reprendre depuis le début. Oui, c’est cela ! Expliquons...

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>