Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Doestoievky, ce cadeau de l'Ange

Au fond de Babel, trois hommes creusent les profondeurs insondées de l'âme humaine. Balzac, Wilde et Doestoievsky. A grande pelletées, ils creusent, toujours plus profondément, dans la folie de l'hommes. ils se moquent de ce qui se passent au dessus,...

Lire la suite

Pourquoi rit-on ?

Lorsqu'un de mes professeurs déclare dans un cours « le public d'un théâtre est celui qui, à la fin de la pièce, a compris le sens de la pièce. », tout de suite, mon cœur de comédien fait un bond. Et il me semble, malgré toute la tempérance que ce journal...

Lire la suite

anthropoésie III

anthropoésie III

Notre langage ressemble à une ville ancienne. Y avait-il un plan initial? En tout cas il y a un centre, le centre-ville. Elle a évolué sans plan précis, au gré des changements, par ajouts et remplassements successifs. Ainsi un peux partout, le vieux cotoie...

Lire la suite

L'hivers selon Simon

« Le canada a deux saisons, l’hiver et le mois de juillet » (Robert Hollier, 1960) « L’hiver, à ses débuts ressemble toujours à une fête attendue, ce n’est qu’après qu’on se demande ce qu’on pouvait bien tant attendre. » (Marie Laberge, 1992) « La neige,...

Lire la suite

Babel XXVIII

Au sommet de la dernière tour de Babel, Baal se tourna face à moi. "Il faut en finir ici". Le vent balayait le monde autour de nous. En dessous de nous s'étendait l'immense ville, et derrière ses remparts, semblaient flotter le désert, et se mélanger...

Lire la suite

Trotsky

Trotsky

Et pourtant, chaque fois que la nuit, sur une route de Russie, un cheval de paysan fait un écart, effrayé par les phares aveuglants d'une automobile, cet épisode reflète le conflit de deux cultures. Ô mon vieux Léon, mon vieux Trotsky, Dans le fond, tu...

Lire la suite

Un vieux chant

Un jour qu’Aydigalayou marchait dans la ville de Christophe Point avec celui-ci, il posât une question à voix haute à son homme à tout faire dans cette cité. Faisait-il beau ? Sans doute, le vent était doux et s’amusait à poursuivre les passants dans...

Lire la suite

Vieux vers de vieux amis

Vieux vers de vieux amis

Homme triste qui regarde au loin les ruisseaux paisible et froids Les plaines viticoles et les fluviatiles contrées Homme triste qui se languit devant les forêts profuses et mordorées Homme triste tu n'existes pas ! Homme mélancolique qui contemple en...

Lire la suite

Babel XXVII - le vieil homme du café -

Dans un vieux café d'un vieux quartiers de la vieille Babel un vieux monsieur, avec son vieux mégots buvait un vin vieux dans un vieux verre il avait un sourire tout jeune il me dit : "Regarde mon petit gars, Babel m'a coupé la main droite elle écrivait...

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>